L'Ange Raphaël (Ha-Mal'akh) Raphael Berdugo (1747 - 1782) MP

‹ Back to Berdugo surname

View L'Ange Raphaël (Ha-Mal'akh) Raphael Berdugo's complete profile:

  • See if you are related to L'Ange Raphaël (Ha-Mal'akh) Raphael Berdugo
  • Request to view L'Ange Raphaël (Ha-Mal'akh) Raphael Berdugo's family tree

Share

Birthplace: Meknes
Death: Died in MEKNES, Morocco
Managed by: Varda rose Bensimon Hamou
Last Updated:
view all

Immediate Family

About L'Ange Raphaël (Ha-Mal'akh) Raphael Berdugo

Rav Rphaël Berdugo fut une de figures les plus attachantes. Un des plus grands rabbins de toute l'histoire du Maroc. Il est resté dans la prospérité comme Mal'ach Raphaël.

Il exerça une emprise extraordinaire sur ses contemporains et ses arrêts étaient encore une source d'inspiration pour tous les rabbins du Maroc jusqu'à nos jours. Excellent orateur, il avait une très grande autorité naturelle et n'hésitait pas à entrer en conflit avec les notables. C'est ainsi qu'il tança vertement les notables de la communauté juive de Rabat pour leur peu de considération pour les "talmidé hachamim", les étudiants des Yéchivots. Loin de se cantonner dans son rôle de rabbin-juge, il joua un grand rôle dans la vie de la communauté. Il n'hésite pas à réformer des coutumes qui lui paraîssaient contraires à la logique ou à la raison.C'est ainsi qu'il obligea les Shohatim à abandonner leurs anciennes coutumes et à suivre en tous cas la coutume de Castille. Il introduisit également des réformes dans les lois de succession par exemple la succession du mari et des enfants en cas de décès de la femme. Il payait de sa personne estimant que le premier devoir d'un dirigeant était de donner l'exemple. Son amour de l'étude ne connaissait pas de bornes. N'ayant pas les moyens de s'éclairer, il étudiait à la lueur de la lune, mais quand vint l'aisance, il redoubla d'ardeur dans l'étude. Une nuit, un de ses disciples, Rabbi Yossef Maimraan, qui n'arrivait pas à s'endormir troublé par un énigme de Talmud, alla frapper à la porte de son maître. Le spectacle qu'il entrevit était surprenant : le rabbin plongé dans l'étude avec une ficelle attachée aux cheveux et reliée au mur. Son but : si jamais il s'endormait, la ficelle lui tirait les cheveux pour le reveiller et poursuivre les étudessacrées. Pour les nuits d'hiver, il avait un procédé: un verre d'eau près des pieds qui se renversait s'il s'endormait.

Il a laissé une immense œuvre litteraire (dont plusieurs manuscrits n'ont pas été encore publiés) : Torot Emet (1939), commentaire sur le Shoulhan Aroukh. Ses manuscrits ont été conservés précieusement par sa famille et la famille Amar et ont permi la publication de son chef-d'œuvre "Charbit Ha Zahav" en deux tommes à Jérusalem en 1975-78. (Le sceptre d'or). Son livre le plus connu est un recueil de "questions et Réponses" en matière judiciaire Mishpatim Yesharim (les jugements droits) en deux volumes. Le premier volume a été publié à Cracovie en Pologne en 1891. "Mei Menouhot" ("eau tranquilles"), commentaires sur le Pentateuque, en deux tomes, le premier a été publié à Jérusalem en 1910 et le second en 1942. Un recueil des Takanots (règles des Rabbins de castille avec des commentaires). Une des œuvres les plus originales est la traduction en arabe dialectal du Pentateuque et des Haftarot. Les œuvres non encore édités sont "Maane Lashon", sur la langue de Rashi et "Messameyah Lev" (Réjouissance du coeur), commentaire sur la Torah.

Tiré du livre La Saga des familles de Joseph Tolédano. 1983

En 2001 Moshe Bar Asher a publié Leshon Limoudim de Rabbi Raphaël Berdugo. En quatre parties publié en trois volumes, par Mossad Bialik, Jerusalem,

משה בר אשר לשון לימודים לרבי רפאל בירדוגו

הוצאת מוסג ביאליק ירושלים המרכז ללשונות היהודים וספרויותיהם, האוניברסיטה העברית

view all

המלאך רפאל RABI RAPHAEL BERDUGO's Timeline

1747
1747
Meknes
1782
1782
Age 35
MEKNES, Morocco
1821
1821
Age 35
MEKNES, Morocco
????