Félizé Regnard (1424 - 1474) MP

public profile

13

Matches

0 0 13
Adds birth place, personal photo, middle name and child(ren).

View Félizé Regnard's complete profile:

  • See if you are related to Félizé Regnard
  • Request to view Félizé Regnard's family tree

Share

Birthdate:
Death: Died
Managed by: Lúcia Pilla
Last Updated:

About Félizé Regnard

Félizé Regnard

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9liz%C3%A9_Regnard

Phelise Regnard (dite aussi Phelise Renard, Phelise Reynard, Félise Regnard) (1424-1474), dame de la châtellenie de Beaumont (en Trièves) ( de 1452 à 1456), et de la châtellenie de La Mure à Mathésine (du 26 octobre 1461 à 1463), était la fille d'Aymar Reynard seigneur de Saint Didier et fut la première maîtresse du roi de France Louis XI.

Veuve en 1452 d’un écuyer, Jean Pic avec qui elle s’était mariée le 2 novembre 1447, elle donna à Louis XI au moins deux filles : Jeanne et Guyette.

Jeanne de Valois (1447-1519), « L'amirale de Bourbon, dame de Mirebeau, comtesse de Roussillon et de Ligny en Barrois, dame de Valognes et d'Usson » qui sera légitimée par Louis XI et mariée par lui à Louis bâtard de Bourbon, comte de Roussillon. La lettre de légitimation de Jeanne porte la date de légitimation (25 février 1465) et le nom de la mère, (Phelise Regnard). Le texte est rédigé en latin comme suit :

"Johanna, filia naturalis Domini Regis per eum et Pheliseam Regnard, domicellam,nuc viduam, genita, uxor Ludovici de Borbonio Comitis Rossilionis, legitima per litteras datas Aurelianis 25 feb.1465.Sinè financiâ.".

Ce document fut trouvé au Cabinet des Titres de l’ Ordre du Saint-Esprit par Gabriel Brizard (1744- 23 janvier 1793), qui fut premier commis à la chancellerie de l' Ordre du Saint-Esprit, avocat, écrivain, éditeur et historien respecté du xviiie siècle, juriste au Parlement de Paris, proche des Philosophes, connu sous le nom de « Abbé Brizard « ou même de " Brizard " , admirateur et disciple de Jean-Jacques Rousseau, Voltaire et Gabriel Bonnot de Mably dont il publia les œuvres complètes qu'il annota parfois.

Cette lettre de légitimation donnée à Orléans, dont on trouve la trace dans d’autres auteurs :

  • Gabriel Brizard Histoire généalogique de la Maison de Beaumont, tome 1er, pages 518, 522, 523.(ouvrage commandé et financé par Christophe de Beaumont, Archevêque de Paris)
  • Le Père Anselme , Histoire généalogique de la maison royale de la France et des grands officiers de la couronne (1674, 2 vols. 4) - tome 1er, page 122.
  • Guillaume Blanchard "Compilation chronologique contenant un recueil en abrégé des ordonnances, édits, declarations et lettres patentes des rois de France", 2 vol. in folio, Paris, 1715 - tome 1er, folio.301.

Cependant cette filiation à Phélise Regnard est encore très contestée par d'autres sources et d'autres auteurs qui attribuent souvent Jeanne à Marguerite de Sassenage. Le sujet est toujours en débat et la question reste toujours ouverte.

La seconde fille, Guyette de Valois, (nommée Guyette Durand dans Les Valois de P. VanKerrebrouck) est assurément fille de Louis XI et très probablement (mais sans certitude) de Phélise Regnard, qui sera légitimée également.

Louis XI prétendit être le père d'une autre fille, une certaine Marie de Valois (1449-1469) qui selon les sources serait la fille de Marguerite de Sassenage ou de Phélisé Regnard.

Louis XI aurait eu trois autres enfants de différentes maîtresses (on ne connaît pas les prénoms de ces enfants).

Félizé épousera en première noces Charles de Seillons puis Grâce d'Archelles. Phélise retrouva sa châtellenie, après en avoir été dépouillée en 1456 (année où Charles VII prit en main le Dauphiné) en 1461, à l'avènement de Louis XI, et la conserva jusqu'à sa mort.