Marie-Catherine de Baillon

Is your surname de Baillon?

Research the de Baillon family

Marie-Catherine de Baillon's Geni Profile

Records for Marie-Catherine de Baillon

3,708 Records

Share your family tree and photos with the people you know and love

  • Build your family tree online
  • Share photos and videos
  • Smart Matching™ technology
  • Free!

Share

Marie-Catherine de Baillon

Birthdate:
Birthplace: Montfort-L'amaury, Rambouillet, Eure-Et Loire, Orleans, France
Death: Died in Rivière-Ouelle, Quebec, Canada
Place of Burial: Notre-Dame de Liesse, Quebec
Immediate Family:

Daughter of Alphonse de Baillon, seigneur de La Massicotterie and Louise de Marle
Wife of Jacques Francois Miville dit Deschênes, Sieur des Chênes
Mother of Charles Miville-Deschênes, L'aîné; Marie-Catherine Durand; Charles Miville-Deschênes, L'aîné; Jean-Bernard Miville dit Deschênes; Marie-Louise Miville-Deschênes and 3 others
Sister of Antoine de Baillon and Louise de Baillon
Half sister of Elisabeth de Baillon and Claude Marie de Baillon

Managed by: Private User
Last Updated:

About Marie-Catherine de Baillon

http://habitant.org/baillon/

Many people of French-Canadian ancestry can claim descent from Catherine Baillon. She was the daughter of Alphonse de Baillon, écuyer, and Louise de Marle. She was born around 1645, probably near Montfort-l'Amaury, Île-de-France, outside of Paris. Her parents were members of the minor French nobility. She came to New France around 1669 as a daughter of the King (that is, an immigrant bride royal officials would send over to the colony to marry a settler). She married Jacques Miville dit Deschênes on 12 November 1669 at Québec City. Together they had six children. Catherine died on 27 January 1688 at Rivière-Ouelle.

Catherine's lineage extends back to several other minor French nobility families in the Paris region. However, by pushing these lines further back it is possible to find connections to major French and European noble households. There have been several attempts to trace her ancestry back to royalty and to the Emperor Charlemagne in particular. René Jetté published one such proposed lineage in his scholarly Traité de généalogie (Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 1991, pp. 112-114 and 593-598). This lineage was through her mother's family, the de Marles, and the key connection was to the Bournel de Thiembronne family. Jetté published his findings with documentation based on the best information available to him at that time. Soon after his book was published he collaborated with Gail F. Moreau and John P. DuLong in the translation of the crucial de Marle Livre de raison published in the American-Canadian Genealogist, 10:4 (Winter 1993):4-8, 19:2 (Spring 1993):42-45, 19:3 (Summer 1993):116-125, and 19:4 (Fall 1993):153-158. Moreau and Dulong also edited and translated "Archange Godbout's Baillon, de Marle, and Le Sueur Families of France" Michigan's Habitant Heritage 13:2 (April 1992):40-51. These works summarize the known facts and hypothetical theories regarding Catherine's ancestry.

------------------------------------------------------------

Catherine de Baillon

Ancêtre des Miville d'Amérique

Catherine de Baillon, naît aux Layes, en Île-de-France, en 1645. Troisième enfant du second mariage d’Alphonse de Baillon, sieur de la Massicotterie, avec Loyse de Marle, seigneuresse de Ragonant, la future fille du roi perd son père alors qu’elle n’a que trois ans. Comme celui-ci était très endetté, Loyse de Marle doit se départir de la plus grande partie de ses biens. Elle se remarie en 1649 avec Marq d’Amanzé, sieur de La Fond, ce qui n’empêche pas le tuteur des enfants du premier mariage de son défunt époux avec Claude Dupuys de lui créer de sérieuses difficultés.

Mise à l’écart de sa famille, Catherine de Baillon est placée à l’hôpital de la Salpêtrière, à Paris, d’où elle ne sortira que pour émigrer en Nouvelle-France en 1669. C’est à Québec qu’elle épouse, le 12 novembre 1669, Jacques Miville, sieur des Chênes, fils du Suisse Pierre Miville et de la Saintongeoise Charlotte Mongis établis dans la seigneurie de Lauson en 1649.

Dès 1674, Catherine de Baillon et Jacques Miville s’installent à la Grande-Anse (aujourd’hui La Pocatière), plus précisément à la rivière Saint-Jean, où ils consacrent temps et efforts à défricher la terre ainsi qu’à faire la traite des fourrures. Mais comme ils n’ont jamais pu se relever d’une une mauvaise saison de traite qui les avait endettés plusieurs années auparavant, le couple est acculé à la faillite. La vie devient si difficile que Jacques et Catherine finissent par devenir les fermiers du puissant homme d’affaires Charles Aubert de La Chesnaye. Mais en ce temps-là, en la lointaine France, le frère de Catherine, Antoine de Baillon, vit à Versailles où il sert comme lieutenant de la louveterie du Grand Dauphin, fils du roi Louis XIV. Nommé gouverneur de la ville de Pont de l’Arche, il fait un grand mariage avec Marie Marthe Deruel de Beauregard, et ce, en présence de nombreux grands dignitaires de la cour, et s’établit à l’hôtel de Rambouillet à Paris.

En 1687, une épidémie de fièvres pourpres (rougeole ?) s’abat sur la Nouvelle-France. Catherine et son mari Jacques se voient sans doute atteints par la maladie puisque tous deux succombent, à quelques jours d’intervalle, à la fin du mois de janvier 1688. Si à leur décès Jacques Miville et son épouse laissent peu de biens à leurs enfants, il n’en demeure pas moins que Catherine de Baillon est l’une quatre héritières de son frère mort deux ans et demi avant elle. Mais comme les de Baillon ont évincé Catherine de la succession, les enfants Miville doivent s’engager dans une longue suite de démarches et ce n’est qu’au terme de... 59 ans de patience qu’ils obtiendront, enfin, la part de l’héritage français qui leur est due. On estime que Catherine de Baillon compte aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de descendants en Amérique du Nord.

Ascending Lineage from Catherine Baillon

to Charlemagne

René Jetté, John P. DuLong, Roland-Yves Gagné, and Gail F. Moreau

Ligne ascendante de Catherine Baillon à Charlemagne

Catherine Baillon & Jacques Miville dit Deschênes, m 12 novembre 1669 Notre-Dame de Québec

Alphonse Baillon, sieur de La Mascotterie, & Louise de Marle, m vers 1630/1640, région de Chevreuse (Yvelines)

Renée Maillard & Adam Baillon, seigneur de Valence, m vers 1580

Miles Maillard, seigneur du Breuil et de La Boissière & Marie Morant, cm 25 juin 1555...

Bénigne Le Bouteillier, dame de La Boissière & Jacques Maillard, seigneur de Champaigne, cm 16 avril 1516 Montivilliers (Seine-Maritime)

Jean Le Bouteillier, seigneur de La Bouteillerie, de Roquemont, de Vaux-sur-Orge et de La Boissière & Marie de Venois, m vers 1480/1490

Guy II Le Bouteillier, seigneur de La Boiuteillerie et de La Roche-Guyon & Isabeau Morhier, m vers 1450

Catherine de Gavre d'Escornaix, dame de Vaux-sur-Orge et de La Boissière & Guy I Le Bouteillier, seigneur de La Bouteillerie et de La Roche-Guyon, m après avril 1419, vers 1425

Isabelle de Ghistelles & Arnould VI de Gavre, baron d'Escornaix, m vers 1380/1390

Roger de Ghistelles, seigneur de Dudzeele et de Straten & Marguerite, dame de Dudzeele, m en ou peu avant 1357

Jean IV, seigneur de Ghistelles & Marie de Haverskerke, dame de Straten, m peu après juin 1337

Marguerite de Luxembourg & Jean III, seigneur de Ghistelles, m 1284 avant juin 1289

Mathilde de Clèves & Gérard de Luxembourg, seigneur de Durbury, m 1253

Élisabeth de Brabant & Thierry de Clèves, seigneur de Dinslaken, m 19 mars 1233 Louvain

Maire de France & Henri I, duc de Brabant, m 8/22 avril 1213 Soissons

Philippe II Auguste, roi de France & Agnès d 'Andechs de Méranie, m juin 1196

Louis VII, roi de France & Adèle de Blois de Champagne, m 18 octobre 1160

Louis VI, roi de France & Adélaïde de Savoie, m 1115

Philippe I, roi de France & Berthe de Hollande, m 1071/1073

Henri I, roi de France & Anne de Russie, m 19 mai 1051 Reims

Robert II, roi de France & Constance de Provence, m 1003/1005

Hugues Capet, roi de France & Adélaïde N..., m été 968

Hugues le Grand, duc de France & Hedwige de Saxe, m 9 mai/14 septembre 938 Mayence ou Ingelheim

Béatrice de Vermandois & Robert I, roi de France, m vers 895

Héribert I, comte de Vermandois & N...

Pépin, comte dans la région de Paris & N...

Bernard, roi d'Italie & Cunégonde N..., m vers 815

Pépin I, roi d'Italie & N..., m vers 795

Charles Ier dit Charlemagne, roi des Francs et empereur d'Occident & Hildegard N..., m 771

Sources: René Jetté, John P. DuLong, Roland-Yves Gagné, and Gail F. Moreau. 1997. "De Catherine Baillon à Charlemagne." Mémoires de la Société généalogique canadienne-française 48 (Autumn): 190-216. Figure 2, pp. 195-196.

--------------------

http://www3.telus.net/public/cloutiem/Cloutier/QuestionsReponsesRogerCloutier1-29.htm.

Research your genealogy

with Roger

    Questions and answers

Question 27 : Frank Kings and Emperor Charlemagne - Joseph Robidoux

Bon Jour. I hope that's right :) (I don't speak French!)

I'm a descendant of a Cloutier (my great grandmother married one of the Joseph Robidoux' from Quebec - Iberville). Just in the last two months I have realized what a family line I have descended from! Wow! Til now I have only known about my great grandfather and his contribution to settling a town in Nebraska which I thought was pretty impressive.

I have received last month a great genealogy document from some distant cousin which shows the Robidoux and the Cloutiers and some of their descendants back to France in the year 1230. I was wondering if you have any more genealogy information beyond that date? It seems that with a linguistic analysis of the name (I read about this on Michele Cloutier's website), it is possible the Cloutiers were originally of the Frank Kings, or the Merovingians. Is that correct? Do we descend from them?

Karen

  • *******

Answer:

Bonjour Karen,

I'm assuming that your are talking about Joseph Robidoux and Elisabeth Cloutier married in Henryville on 01 July 1879. If not, I would love to have the details about your g-great-grandmother.

All of the Quebec people who can link with Catherine de Baillon married to Jacques Miville dit Deschesnes in 1669 can claim to have the Frank Kings and Emperor Charlemagne as ancestors through her. This was confirmed recently by a very expert group of searchers and published in the "Mémoires de la Société généalogique Canadienne-Française" (see

http://www.habitant.org/baillon/index.htm#2%20March%202000). This therefore applies to the Cloutiers who have Catherine de Baillon among their ancestors.

As for our Cloutier ancestors, Zacharie and his father Denis, we cannot go any further than Denis because there were no civil records kept in most of France prior to 1600 and we have no other information. Only the nobility kept genealogy records to prove their rights to their titles. Our Cloutiers were not nobles.

Salut !

Roger

--------------------

Catherine de Baillon, naît aux Layes, en Île-de-France, en 1645. Troisième enfant du second mariage d’Alphonse de Baillon, sieur de la Massicotterie, avec Loyse de Marle, seigneuresse de Ragonant, la future fille du roi perd son père alors qu’elle n’a que trois ans. Comme celui-ci était très endetté, Loyse de Marle doit se départir de la plus grande partie de ses biens. Elle se remarie en 1649 avec Marq d’Amanzé, sieur de La Fond, ce qui n’empêche pas le tuteur des enfants du premier mariage de son défunt époux avec Claude Dupuys de lui créer de sérieuses difficultés.

Mise à l’écart de sa famille, Catherine de Baillon est placée à l’hôpital de la Salpêtrière, à Paris, d’où elle ne sortira que pour émigrer en Nouvelle-France en 1669. C’est à Québec qu’elle épouse, le 12 novembre 1669, Jacques Miville, sieur des Chênes, fils du Suisse Pierre Miville et de la Saintongeoise Charlotte Mongis établis dans la seigneurie de Lauson en 1649.

Dès 1674, Catherine de Baillon et Jacques Miville s’installent à la Grande-Anse (aujourd’hui La Pocatière), plus précisément à la rivière Saint-Jean, où ils consacrent temps et efforts à défricher la terre ainsi qu’à faire la traite des fourrures. Mais comme ils n’ont jamais pu se relever d’une une mauvaise saison de traite qui les avait endettés plusieurs années auparavant, le couple est acculé à la faillite. La vie devient si difficile que Jacques et Catherine finissent par devenir les fermiers du puissant homme d’affaires Charles Aubert de La Chesnaye. Mais en ce temps-là, en la lointaine France, le frère de Catherine, Antoine de Baillon, vit à Versailles où il sert comme lieutenant de la louveterie du Grand Dauphin, fils du roi Louis XIV. Nommé gouverneur de la ville de Pont de l’Arche, il fait un grand mariage avec Marie Marthe Deruel de Beauregard, et ce, en présence de nombreux grands dignitaires de la cour, et s’établit à l’hôtel de Rambouillet à Paris.

En 1687, une épidémie de fièvres pourpres (rougeole ?) s’abat sur la Nouvelle-France. Catherine et son mari Jacques se voient sans doute atteints par la maladie puisque tous deux succombent, à quelques jours d’intervalle, à la fin du mois de janvier 1688. Si à leur décès Jacques Miville et son épouse laissent peu de biens à leurs enfants, il n’en demeure pas moins que Catherine de Baillon est l’une quatre héritières de son frère mort deux ans et demi avant elle. Mais comme les de Baillon ont évincé Catherine de la succession, les enfants Miville doivent s’engager dans une longue suite de démarches et ce n’est qu’au terme de... 59 ans de patience qu’ils obtiendront, enfin, la part de l’héritage français qui leur est due. On estime que Catherine de Baillon compte aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de descendants en Amérique du Nord.

Texte : Raymond Ouimet (raymond.ouimet@sympatico.ca)

Nicole Mauger (nicole.mauger@freesbee.fr)

Source : Raymond Ouimet et Nicole Mauger, Catherine de Baillon - Enquête sur une fille du roi, à paraître aux éditions du Septentrion, Sillery, à l’automne 2001.

-------------------- http://www.histoire-genealogie.com/article.php3?id_article=350

Catherine DeBaillon nee en 1645, issue d'une famille noble copmrenant des vicomtes et seigneurs ruines a l'epoque ou elle naquit. Elle vint au Canada comme fille du roi et apportait une lot s-elevant a 1,000 livres. Catherine a epouse Jacques-Milville-Dechesne a Quebec, le 12 Novembre 1669. Le couple s'etablit a Riviere-Ouelle et y eleva six enfants. -------------------- http://www.histoire-genealogie.com/article.php3?id_article=350

Catherine DeBaillon nee en 1645, issue d'une famille noble copmrenant des vicomtes et seigneurs ruines a l'epoque ou elle naquit. Elle vint au Canada comme fille du roi et apportait une lot s-elevant a 1,000 livres. Catherine a epouse Jacques-Milville-Dechesne a Quebec, le 12 Novembre 1669. Le couple s'etablit a Riviere-Ouelle et y eleva six enfants.

view all 12

Marie-Catherine de Baillon's Timeline

1645
1645
Montfort-L'amaury, Rambouillet, Eure-Et Loire, Orleans, France
1669
November 12, 1669
Age 24
Quebec City, Quebec
1670
August 22, 1670
Age 25
Québec
1671
May 9, 1671
Age 26
Québec,Qc
September 5, 1671
Age 26
1672
September 5, 1672
Age 27
Quebec City, Quebec, Canada
1675
March 30, 1675
Age 30
Saint-Jean-de-Port-Joli, QC, Canada
1677
August 14, 1677
Age 32
Rivière-Ouelle, Quebec, Canada
1678
1678
Age 33
Québec
1681
October 1, 1681
Age 36
Riviere Ouelle, Kamouraska, Qc