Donat I de Melun, Comte de Melun

Is your surname de Melun?

Research the de Melun family

Donat I de Melun, Comte de Melun's Geni Profile

Share your family tree and photos with the people you know and love

  • Build your family tree online
  • Share photos and videos
  • Smart Matching™ technology
  • Free!

Share

Donat I de Melun, Comte de Melun

Also Known As: "Donald"
Birthdate:
Death: Died
Immediate Family:

Son of Gauzlin I, seigneur du Maine and Aldetrude de Bourges
Husband of Landrée de Paris
Father of Gosselin I, comte de Bassigny; Giraud Porthois; Gontier de Melun; Hugues de Bassigny; Waltrude (Waudru) de Melun and 2 others
Brother of Goslin II, comte du Maine and Roricon I, comte du Maine

Occupation: Comte, de Meulun
Managed by: Geoffrey David Trowbridge
Last Updated:

About Donat I de Melun, Comte de Melun

Donat Ier de Melun

https://fr.wikipedia.org/wiki/Donat_Ier_de_Melun

Donat Ier de Melun (v. 790 - † av. 866), « comte de Melun » en 8301 et missus dominicus dans la province de Sens.

Origines et liens familiaux

On ne connait pas son ascendance, mais quelques auteurs pensent qu’il serait le fils de Gauzlin, comte du Maine, et de sa femme Adeltrude. Il s’était marié avec Landrade, fille probable de Bégon, comte de Paris. De cette union, Donat eut six enfants2 :

  • Gauzlin, missu dominicus en Bourgogne en 865, et comte de Bassigny ;
  • Gontier ;
  • Hugues, comte de Bassigny ;
  • Waltrude (ou Waudru) ;
  • Robert, évêque du Mans à partir de 857 à 883 ;
  • Boson.

Biographie

Vers 814, Donat reçut en bénéfice la terre de Neuilly-en-Orceois (maintenant Neuilly-Saint-Front dans l’Aisne) de Louis le Pieux, et avait essayé de l’usurper en faisant fabriquer un faux document avec l’aide de son allié, ou plutôt son beau-père, le comte Bégon de Paris († 816), dans le but d’en assurer l’hérédité. L’archevêque Hincmar fera tout pour récupérer la terre de Neuilly, donné jadis par Carloman vers 767/769 à l’église de Reims.

En 834, il fut dépouillé de ses Bénéfices par Louis le Pieux pour avoir suivi le parti de Lothaire Ier lors de sa révolte contre son père. Quelques années après il revint en faveur auprès du nouveau roi, Charles le Chauve.

Il fut envoyé comme missus en 837, dans la province ecclésiastique de Sens avec son oncle Jérémie, archevêque de Sens3. On le retrouve encore Missus en 853, cette fois accompagné d’un comte Odon ou (Eudes) et de l'archevêque Wenilon (ou Ganelon).

Une seconde trahison se produit en 858, Landrade et ses fils suivent un grand nombre de comtes et passent dans le camp de Louis le Germanique.

Notes et références

  1. ↑ Histoire généalogique et héraldique des pairs de France: des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, Volume 5 - Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles - 1825
  2. ↑ Memoires de la Société d'agriculture, commerce, sciences et arts du Département de la Marne, Volumes 75-77 – Auteur : Société d'agriculture, commerce, sciences et arts du departement de la Marne, Chalons-sur-Marne – 1960
  3. ↑ Annales du diocèse de Soissons - De Louis Victor Pécheur - Publié par Morel, 1863