Hrollager Rognvaldsson

Is your surname Rognvaldsson?

Research the Rognvaldsson family

Hrollager Rognvaldsson's Geni Profile

Share your family tree and photos with the people you know and love

  • Build your family tree online
  • Share photos and videos
  • Smart Matching™ technology
  • Free!

Share

About Hrollager Rognvaldsson

From the work of Michael Stanhope at http://freepages.genealogy.rootsweb.ancestry.com/~mainegenie/STANHOPE.htm

For a full account go to: http://www.stanhopefamilyorigins.com

7 II. HROLLAGER RAGNVALDSSON (HALFDAN 1, EYSTEIN 2, HALFDAN 3, IVAR 4, EYSTEIN 5, RAGNVALD 6)

b.c.865

m. EMINA d'AVRANCHES (b.c.865, d. 935), d. of Baldwin I, Count of Flanders and Judith Carolingienne (d. of King Charles I)

d. 920

"One of the chieftains that Rolf gave land to was his half-brother, Hrollager Ragnvaldsson, who married Emina d'Avranches, daughter of Judith Carolingienne, daughter of King Charles 11 of France, and Baldwin I, Count of Flanders.(1)

Judith had previously married two Kings of Wessex, father and son, Ethelwulf and Ethelbald. She eloped with Baldwin, much to the disapproval of her father. He later relented, however, and made Baldwin the first Count of Flanders. Through their descendant, Matilda of Flanders, who married William the Conqueror, the line of the Anglo-Norman Kings of England can be traced.(2)

Hrolf Ragnvaldsson was probably less of a significant figure than later Norman historians made him to be. He was one Scandinavian leader among several who vied for outright control of the relatively small amount of territory ceded to them. Although history tends to be written as if evolves around the actions of individuals - making it easy for people to identify with and understand - these leaders would have had the essential support of other powerful men.

In marrying a grandaughter of Charles II, King of France, Hrollager was affording that family protection against fellow Scandinavian raiders, and other French dynastic families, at a time of great instability and conflict. Such alliances were common. Hrollager's uncle, Malahule, married Maude de St. Pol, a daughter of Hernequin, Count of Boulogne et St. Pol, tenant-in-chief and probable uncle of Baldwin I, Count of Flanders. (3)

It is possible that Hrolf Ragnvaldsson's wife was Poppa de Senlis, daughter of Gui, Count of Senlis, whose ancestry can be traced to the Emperor Charlmagne. Gui, Count of Senlis, married a sister of Herbert I., Count of Vermandois, and had issue: Bernard, Count of Senlis, and, possibly, Poppa de Senlis, named in some accounts as the wife of Hrolf.(4)

Issue-

8I. HROLF TURSTAIN- b.c.885, m. GERLOTTE de BLOIS (b.c.895, d.c.950), d. 962

Ref:

(1) Histoire des Comtes de Flandre- Alexandre Mazas- pp. 378-380, 1843 (2) The History of the Anglo-Saxons- Sir Francis Palgrave, 1831. (3) Histoire des Comtes de Flandre- Alexandre Mazas- pp. 378-380, 1843 (4) Etudes sur la Naissance de Principautés Territoriales au France-J. Dhondt, 1948

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, Avranches: E. Tostain, Imprimeur, 1845, pp. 60-63

Il n'y a peut-être pas de généalogie plus glorieuse que celle des vicomtes d'Avranches, dont l'origine, retrouvée dans les sources poétiques des sagas islandaises, part du père même de Rollon, le conquérant de la Neustrie, et dont le souvenir se grave dans les livres historiques de la Conquête, puis dans ceux des chroniqueurs et des trouvères anglo-normands. C'est à la fois de la poésie et de l'histoire. Dans la période anglo - normande, Avranches brilla d'un éclat particulier, de l'éclat de ces comtes de Chester qui ajoutaient son nom avant celui de leurs principautés , et qui échangeaient leur résidence entre leurs villes d'outre-mer et leur berceau. Nos sources seront un ouvrage très-savant, qui malheureusement restera incomplet, sur les familles citées dans le Domesday 1, André Duchesne2, Orderic Vital, Rob. Wace, etc.

[1 Recherches sur le Domesday ou Liber censualls d'Angleterre, ainsi que sur le Bolton-Book et le Liber de Winton, par MM. d'Anisy et de Sainte-Marie, tom. ier et unique in 4ieme.

2 Hist. Norm. script. p. 1095.]

Presque tous les auteurs des sagas du Nord, et particulièrement Snorro, désignent Rognwald , comme le progéniteur de la famille des vicomtes d'Avranches. Ce puissant seigneur norwégien fut créé comte de Maerc et des Orcades, par Harald Harfager ou le beau chevelu, onzième roi de Norwége. De sa femme légitime, Hiklir, fille de Rolf Nefio, il eut deux fils,

1° Thorer, qui devint comte de Maerc après la mort de son père, et conserva ses biens de Norwége;

2° Hrolf ou Rollon, qui devint le conquérant de la Neustrie en 912;

3° Outre ses deux fils légitimes, Rognwald eut plusieurs enfans de ses concubines, Hrollager sortit d'une esclave favorite que ce seigneur avait épousée à la manière danoise, more'danico. Ce Hrollager, qui vivait en 896, fut le chef de la famille des vicomtes d'Avranches. Il épousa Emina, et fut le père de Hrolf Turtain, vivant en 920, qui avait suivi son oncle, le duc Rollon, en Normandie. Il épousa Gerlotte, fille du comte de Blois. Il eut de cette union:

1° Anslech de Bastembourg, tige des Bertrand, seigneurs de Bricquebec;

2° Guillaume, tige des seigneurs de Bec-Crespin;

Ansfroi-le-Dane, le premier vicomte d'Exmes. Il conserva ce titre jusqu'en 978, époque où il fut donné à Roger de Montgommery. Il fut le père de deux enfans dont l'aîné fut

Ansfroi-le-Dane, dit le Gotz, deuxième du nom, qui fut rétabli dans la vicomté d'Exmes, et qui reçut en outre celle de Falaise. 11 fut père d'un fils plus célèbre,

Turtain Gotz qui jouit d'une grande faveur auprès de Robert II, duc de Normandie, dont il était chambellan. Il l'accompagna à la Terre-Sainte d'où il rapporta des reliques pour l'abbaye de Cerisy qu'il avait fondée. S'étant révolté en 1041 contre Guillaume-le-Bâtard, fils de son bienfaiteur, il fut exilé*et ses biens furent donnés- à Harlette, mère du Bâtard. Turtain épousa Judith de Monterolier dont il eut entre autres:

Richard Goz1, qui resta toujours fidèle au duc Guillaume et recouvra la faveur qu'avait perdue son père. Il épousa Emma de Conteville, fille de Harlette, mère du Bâtard. Il rentra dans les biens confisqués sur son père, et en acquit beaucoup d'autres situés dans l'Avranchin, d'où il prit le nom de Richard d'Avranches. Dans un acte de l'abbaye de Saint-Evroult, il figure sous le nom de Richard d'Avranches. Robert Wace le met dans son énumération des guerriers de la Conquête— d'Avrancin i fu Richarz2.— On a contesté la vérité historique de ce vers du trouvère du xii* siècle3, et prétendu que Richard n'existait plus et que c'était son fils, Hugues-Ie-Loup, qui assista à la bataille d'Hastings, en 1066. Le plus sûr est d'en croire le poète; du moins Richard d'Avranches vivait encore huit ans plus tard, puisqu'en 1074 Richard Goz, vicomte d'Avranches, souscrivit une charte du duc Guillaume 1, et les auteurs des Recherches sur le Domesday Book disent qu'il vivait même encore en 1082 2. C'était un homme prudent et sage, dit le trouvère Benoît de Sainte- More:

A un Richart prozdom et sage Nez e estaiz de beau lignage 3.

[1 Richard avait un frère puiné, nommé Gislebert d'Avranches. Note de M. de Pirch. Voir Stapleton, 1er page du 1er vol. —

2 Vers 11360. —

3 M.LeProvost, annotateur du Rom. de Rou, t. 2, p. 242.]

view all

Hrollager Rognvaldsson's Timeline

855
855
Norway
904
904
Age 49
Normandy, France