Margarita Louis-Dreyfus

Is your surname Louis-Dreyfus?

Research the Louis-Dreyfus family

Margarita Louis-Dreyfus's Geni Profile

Records for Margarita Louis-Dreyfus

611,099 Records

Share your family tree and photos with the people you know and love

  • Build your family tree online
  • Share photos and videos
  • Smart Matching™ technology
  • Free!

Share

Related Projects

Margarita Louis-Dreyfus (Bogdanova)

Birthdate: (53)
Birthplace: St Petersburg, Russian Federation
Immediate Family:

Widow of Robert Louis-Dreyfus
Partner of <private> Hildebrand
Mother of Minor Child; Minor Child; <private> Louis-Dreyfus; <private> Louis-Dreyfus and <private> Louis-Dreyfus

Managed by: Carlos Federico (Cantarito) Bung...
Last Updated:
view all

Immediate Family

    • <private> Hildebrand
      partner
    • Minor Child
      child
    • Minor Child
      child
    • <private> Louis-Dreyfus
      child
    • <private> Louis-Dreyfus
      child
    • <private> Louis-Dreyfus
      child
    • <private> Louis-Dreyfus
      stepchild

About Margarita Louis-Dreyfus

https://en.wikipedia.org/wiki/Margarita_Louis-Dreyfus

Margarita Louis-Dreyfus, née Margarita Bogdanova, est une femme d'affaires russe, dirigeante du groupe Louis Dreyfus et actionnaire majoritaire de l'Olympique de Marseille. Elle est la veuve de l'homme d'affaires Robert Louis-Dreyfus. Sommaire

   1 Biographie
       1.1 Naissance, jeunesse et études
       1.2 L'après RLD
           1.2.1 À la tête du groupe Louis Dreyfus
           1.2.2 Actionnaire majoritaire de l'Olympique de Marseille
           1.2.3 Actionnaire majoritaire du Standard de Liège
   2 Notes et références
   3 Articles connexes

Biographie Naissance, jeunesse et études

Née en juin 19621 à Saint-Pétersbourg2, Margarita Bogdanova est issue d'une famille modeste. Ses parents meurent dans un accident de train lorsqu'elle a 7 ans3 et c'est son grand-père, ingénieur en chimie, qui l'élève jusqu'à sa majorité4. À 18 ans, profitant de la perestroïka3, elle quitte la Russie pour s'installer en Suisse où elle travaille comme assistante dans une société d'import-export2. En 1989, elle rencontre Robert Louis-Dreyfus dans un avion entre Zurich et Londres, ils se marieront le 15 mai 19922 et auront trois enfants (Éric, né en 1992, et des jumeaux, Maurice et Kirill, nés en 1998)3.

Elle parle cinq langues : le russe, le français, l'italien, l'anglais et l'allemand5. L'après RLD

Lorsque son époux, Robert Louis-Dreyfus, meurt d'une leucémie le 4 juillet 20096, elle dévient héritière du groupe Louis Dreyfus et parallèlement actionnaire majoritaire de l'Olympique de Marseille, club de football dont son mari était propriétaire depuis 1996. À la tête du groupe Louis Dreyfus

À la suite du décès de son mari, elle se retrouve à la tête d'un empire industriel et financier. Elle a dû se disputer avec acharnement contre Jacques Veyrat pour se retrouver seule aux rênes d'un groupe qui réalise plus de 50 milliards de dollars de CA par an. La passation de fortune s'est faite de la manière suivante: avant sa mort, Robert Louis-Dreyfus a racheté et légué 61 % de son groupe à ses trois enfants. Cependant, ceux-ci ne pourront bénéficier de cette fortune qu'à leur 25 ans. Margarita Louis-Dreyfus a été désignée comme responsable intérimaire. C'est à ce niveau que la veuve et Jacques Veyrat sont entrés en collision frontale. Robert Louis-Dreyfus avait également mis sa future veuve à l’abri du besoin via des trusts privés : sa fortune personnelle s’élèverait à quelque 300 millions d’euros7.

En décembre 2011, elle se voit remettre le prix de « Capitaliste de l'année » par le magazine Le Nouvel Économiste8. Actionnaire majoritaire de l'Olympique de Marseille

À son arrivée durant l'été 2009, l'Olympique de Marseille a connu de nombreux changements. En mai 2009, Didier Deschamps était devenu l'entraîneur de l'équipe suite au départ d'Éric Gerets9 et en juin 2009, trois semaines avant son décès, RLD avait nommé Jean-Claude Dassier pour remplacer Pape Diouf en tant que président du club10. Le 9 juin 2011, à la suite d'un conseil de surveillance, Jean-Claude Dassier est écarté au profit de Vincent Labrune11. Actionnaire majoritaire du Standard de Liège

Le 15 juin 2011, elle attend une offre de reprise de ses parts dans le club de football belge : le Standard de Liège. Une offre devait lui parvenir d'une société d'investissement hollandaise, Value8, associée à une autre société dont le nom n'a pas été révélé. Cependant ses avocats confirment qu'elle pourrait aussi garder ses parts une année de plus si l'offre ne devait pas être suffisante, tant d'un point de vue financier que sportif. La cession de ses parts n'est en aucun cas liée à l'Olympique de Marseille.[interprétation personnelle]

Le 23 juin 2011, contre toute attente[interprétation personnelle], elle reçoit et accepte une offre d'environ 40 M€ de Roland Duchâtelet, qui rachète 100 % des parts avec celle[Quoi ?] de Luciano D'Onofrio12. Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

   Margarita Louis-Dreyfus, sur Wikimedia Commons
   ↑ Laurent Telo, « Margarita Louis-Dreyfus, la tsarine de l'OM » [archive] sur lemonde.fr, 4 mai 2012
   ↑ a, b et c Renaud Revel, « Margarita Louis-Dreyfus, d'une multinationale à l'OM [archive] » sur lexpress.fr, 21 mai 2010
   ↑ a, b et c Emmanuel Berretta, « L'incroyable destin de Margarita Louis-Dreyfus [archive] » sur lepoint.fr, 13 janvier 2011
   ↑ Olivier Bouchara, « Margarita Louis-Dreyfus : la tsarine de l’OM ne veut pas jouer les potiches [archive] » sur capital.fr, 31 mars 2010
   ↑ Maxime Mianat, « Margarita Louis-Dreyfus : La “tsarine” de Marseille [archive] » sur francesoir.fr, 11 juin 2011
   ↑ Émotion après la mort de Robert Louis-Dreyfus [archive] sur leparisien.fr, 5 juillet 2009
   ↑ Matthieu Pechberty & Bruna Basini, « Bagarre pour un empire [archive] » sur lejdd.fr, 21 mars 2011
   ↑ Margarita Louis-Dreyfus, "Capitaliste de l'année" selon le Nouvel Economiste [archive] sur nouvelobs.com, 6 décembre 2011
   ↑ Clément Zampa, « Retour aux sources pour Deschamps [archive] » sur rmc.fr, 5 mai 2009
   ↑ AFP, « Dassier remplace Pape Diouf [archive] » sur sport.fr, 22 juin 2009
   ↑ Benoît Conta, « Labrune remplace Dassier [archive] » sur football.fr, 9 juin 2011
   ↑ Duchâtelet rachète le Standard [archive] sur rtl.be, 26 juin 2011
view all

Margarita Louis-Dreyfus's Timeline

1962
June 1962
St Petersburg, Russian Federation