Is your surname Zauja-e-Abdullah bin Ja'afar-ut-Tayyar?

Research the Zauja-e-Abdullah bin Ja'afar-ut-Tayyar family

Zaynab binte Maulana Ali's Geni Profile

Share your family tree and photos with the people you know and love

  • Build your family tree online
  • Share photos and videos
  • Smart Matching™ technology
  • Free!

Share

Zaynab bint Zauja-e-Abdullah bin Ja'afar-ut-Tayyar (Maulana Ali)

Arabic: زينب Zauja-e-Abdullah bin Ja'afar-ut-Tayyar (Maulana Ali)
Birthdate:
Birthplace: Medina, Saudi Arabia
Death: Died in Cairo, Egypt
Place of Burial: Cairo, Egypt
Immediate Family:

Daughter of Ali ibn Abi Talib بن ابي طالب; Fatimah bint Muhammad and Fatimah
Wife of Abdullah bin Ja'afar ut-Tayyar
Mother of Ja'afar bin Abdullah bin Ja'afar; Ubaidullah bin Abdullah bin Ja'afar; Umm 'Abdillah binte Abdullah bin Ja'afar; al-'Abbas bin 'Abdullah bin Ja'afar; 'Aun al-Akbar bin Abdullah bin Ja'afar and 3 others
Sister of Hasan ibn Ali; Husain; Umi Kulsum; Ḥusayn ibn ‘Alī ibn Abī Tālib Hussain; Umm-e-Kulthoom binte Maulana Ali and 3 others
Half sister of UMMU HANI'; UMMU KIRAM; UMMU JA'FAR (jumanah); UMMU SALAMAH; MAIMUNAH and 22 others

Managed by: Private User
Last Updated:

About Zaynab binte Maulana Ali

Zaynab binte Ali (Arabic: زينب بنت علي‎ ) was the daughter of the Islamic caliph, Ali (Ali ibn Abu Talib), and granddaughter of Islamic prophet, Muhammad through his daughter Fatimah.

In Muslim views, she is a great figure of sacrifice and strength. In Iran, her birthday is recognized as Nurse's Day.

  • Wilaadat (Birth):
  • Wafaat (Death):

Source: http://en.wikipedia.org/wiki/Zaynab_bint_Ali


Lorsqu'advient le nouveau calife omeyyade Yazīd lahine, fils de Muawiya, Husayn ben Ali (troisieme Emam chiite) refuse de lui prêter allégeance. Pour éviter la mort, il fuit Damas et se réfugie à La Mecque. Or, le gouverneur du calife Yazid, Ibn Ziyâd, fait tuer l'émissaire que Hussein lui a envoyé à Kûfa. Peu après, Husayn se met en route pour cette ville, « imprudemment » selon certaines sources, en toute connaissance de cause afin de dévoiler aux yeux des musulmans l'injustice des Omeyyades selon d'autres. Il aurait ainsi rencontré en chemin le poète Abu Firas Hammam dit « al Farazdak » qui l'aurait prévenu : « Ô Husayn, leurs cœurs sont avec toi mais leurs épées sont sorties de leur fourreaux ! »

Mosquée Al-Husayn au Caire Escorté d'une petite troupe de 72 personnes, dont les membres de sa propre famille, il part rejoindre ses partisans de Kûfa qui l'avaient appelé à l'aide et lui avaient promis obéissance5. Ibn Ziyâd intercepte cette troupe à Kerbala et exige qu'Hussein prête allégeance au calife Yâzid. Devant le refus de celui-ci, une bataille très inégale s'engage, le 10 muharram, mois sacré du calendrier musulman. Tous les compagnons de Husayn sont tués (10 octobre 680 ; 10 muharram 61AH). Le combat semble perdu d'avance, la petite armée de Husayn ne pouvant se mesurer à 30 000 adversaires, et ce d'autant plus que l'armée omeyyade contrôle tous les accès à l'eau. Ils sont donc obligés de combattre durant deux journées sous un soleil de plomb et sans eau aucune, avec un siège de 10 jours au total.

La soif et les durs combats ont raison d'eux. Seul le plus jeune fils d'Husayn, 'Alî Zayn al-'Âbidîn (Emam Sejed, qutrieme Emam), est épargné avec les femmes et sa sœur Zaynab fille d'Ali. Le cadavre d'Husayn est enterré sur place et sa tête décapitée est envoyée à Damas au calife Yâzid, ainsi que les survivants devenus captifs.

Lorsqu’on apporte la tête décapitée de l'imam Husayn au calife Yazîd Ier, celui-ci est effrayé6.

Conséquences[modifier | modifier le code] Zaynab (la fille de 'Ali et de Fatima, dernier enfant de Fatima) prend ensuite la fuite avec Ali Zayn et les femmes en Égypte où ils finissent leurs jours. Zaynab est connue pour avoir fait un discours très fort devant le calife Yazid. Grâce à la force de ce discours Yazid eut honte de tuer Zayn el Abidinn, le rescapé des enfants de l'imam Husayn. Voici ce discours : ""« Ceux qui t’ont déblayé le chemin et qui t’ont permis d’asservir les Musulmans seront qui sont ceux qui occupent la place inférieure et qui ont les soldats plus faibles. C’est l’alternative méritée des injustes. Malgré les calamités qui m’ont touchée et qui m’ont obligée à me retrouver face à toi, je trouve que tu es sans valeur. Je trouve plus valorisant pour toi le fait de te tancer et de te réprimander. Mais les yeux sont larmoyants. Quelle chose étrange de voir les nobles du parti d’Allah tués par les affranchis, le parti du Diable. Si tu penses que nous sommes un gain que tu viens de réaliser, tu ne tarderas pas à constater que nous sommes une perte que tu as subie. C’est à Allah que nous adressons nos plaintes. Allah ne traite jamais ses serviteurs injustement. Déploie donc tes fourberies et tous tes efforts. Par Allah, tu n’arriveras pas à effacer notre renommée. Tu n’anéantiras pas notre Révélation. Tu n’atteindras jamais notre rang et tu n’arriveras jamais à laver ta honte. Tes avis sont erronés, Tes jours, lorsque le crieur criera, sont comptés et les armées que tu rassembles seront dispersées. Que la malédiction d‘Allah soit sur les injustes. Gloire à Allah qui a donné au premier d’entre nous le bonheur et au dernier parmi nous le martyre et la miséricorde.Il est Tout Puissant et Tout Miséricordieux, Allah nous suffit ! Quel excellent Protecteur ! »"".

Le bruit du massacre de la famille de Muhammad par l'armée du nouveau calife s'amplifiait. Redoutant une fronde, Yazîd déclare publiquement son désaveu de ce meurtre, et fait escorter les captifs survivants à Médine, qu'ils avaient quittée 6 mois plus tôt, en compagnie de Hussein.

http://bit.ly/1HkMTSF


  • Wilaadat (Birth):
  • Wafaat (Death):